Valorisation et éthique des données avec Adeliaa

Date de la dernière modification : 19 février 2021

Valorisation et éthique des données

Après une première enquête plébiscitée, l’Observatoire de la maturité data des entreprises en Occitanie revient en 2021 avec de grandes ambitions. Créé par Datasulting, l’Observatoire a pour volonté de répondre à des questions qui n’ont de cesse de se multiplier autour la valorisation des données. Où en sont les entreprises ? Quels sont leurs besoins et leurs freins ?

Cette année, Datasulting intègre de nouveaux partenaires ayant à cœur d’accompagner les entreprises dans leurs enjeux numériques et data. Focus sur la valorisation et l’éthique des données avec Magali Germond, Directrice Data Strategy d’Adeliaa.

 

Magali Germond

Votre activité

Adeliaa est une société de services spécialisée dans la valorisation des données (algorithmes, intelligence artificielle, stratégie data). Nous intervenons également sur l’accompagnement, l’engagement et l’évaluation éthique du digital.

 

Pourquoi vous associer à cet Observatoire ?

Aujourd’hui, les entreprises réalisent qu’elles possèdent toutes massivement des données et que celles-ci ont forcément un intérêt pour elles et leurs clients quel que soit leur secteur d’activité. De plus, afin de s’engager dans une démarche de transformation numérique avec plus de cohérence, de sens et de pertinence, il faut inéluctablement comprendre comment valoriser ces données numériques.

Il est extrêmement intéressant d’avoir une idée de la situation des entreprises d’Occitanie et leur rapport à la donnée afin de véhiculer un discours et une communication cohérente avec leur niveau de maturité digitale. L’Observatoire prend alors tout son sens et sa place dans cette cartographie en proposant des chiffres et des indicateurs représentatifs.

S’engager sur ce projet est une évidence pour nous, de par notre métier de data scientist mais aussi parce que nous partageons les mêmes valeurs humaines que Datasulting dans la manière d’appréhender et de concevoir la donnée. Je suis personnellement très engagée dans la stratégie autour des données et souhaite porter un message fort sur l’éthique des pratiques et des décisions autour de l’exploitation de ces dernières. C’est un sujet sensible, du fait que ces données peuvent directement toucher à l’intimité de chaque individu.

Face aux enjeux grandissants qui entourent la numérisation du monde, une vision éthique de la donnée apparaît décisive afin de retrouver de la cohérence, du sens, de la sécurité et de la confiance dans l’approche de ces nouvelles technologies de l’information et de la communication. ​

 

Ce qui vous a marqué dans le premier volet de l’étude

Ce qui m’a interpelé dans le premier volet, c’est le niveau de maturité déclaré des entreprises qui ont répondu, notamment en ce qui concerne le RGPD, beaucoup annonçaient avoir atteint une grande maturité quant à leur conformité. Cependant, on constate encore sur le terrain de grandes interrogations face aux données personnelles. Il est à penser qu’une grande partie des répondants sont déjà impliqués dans une « culture data » au sein de leur entreprise.

Les piliers et les indicateurs présentés sont très intéressants et l’ambition du deuxième volet sera de pouvoir atteindre un plus grand nombre de répondants, de tailles et secteurs variés afin de renforcer les conclusions du premier volet et de pouvoir aller plus en profondeur dans l’analyse des résultats. 

 

Votre rôle en tant que partenaire

Adeliaa va intervenir plus particulièrement sur la partie analyse des réponses pour extraire de l’enquête les indicateurs clés et les grandes tendances associées à la maturité data en Occitanie.

 

Qu’apporte cet observatoire aux entreprises de la région ?

Nous avons beaucoup entendu parler de Big Data, et les entreprises ne se sentent pas toujours concernées. Mais ce qui est vraiment intéressant, c’est que ces dernières années, nous avons constaté que même avec très peu de données, il est possible de dégager du sens et de la valeur, ce qui devient déterminant dans la stratégie d’une entreprise.

Pour conclure, je dirai que : si vous possédez des données digitalisées, il y a forcément un intérêt pour vous à les exploiter (pilotage, stratégie, gouvernance, nouveaux services et offres, nouveaux marchés, valorisation, etc.). Répondre au questionnaire, c’est vous aider à mieux comprendre où vous en êtes de votre transformation numérique par rapport au reste de votre écosystème. Cet Observatoire sert à éveiller la curiosité et à faire prendre de conscience aux entreprises de l’intérêt d’exploiter leurs données numériques.

 


 

L’Observatoire 2021 arrive bientôt.

En attendant, retrouvez tous les résultats de l’Observatoire 2020.

 

Voir les résultats

 

Vous souhaitez être alerté ?

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les news de l’observatoire !

 

 

 

 

background

Stratégie d’entreprise Data Driven : Les Essentiels

Date de la dernière modification : 21 janvier 2021

Stratégie d’entreprise Data Driven : Les Essentiels.

Le cas d’usage ou comment mettre les données au service de l’entreprise

Nous ne sommes pas tous égaux face à la connaissance de la data et de ses usages. D’où l’engagement et la motivation de Datasulting de vous partager chaque mois un article essentiel sur les composantes d’une bonne stratégie data driven ou stratégie pilotée par les données.

 

La période actuelle renforce les intérêts pour l’entreprise Data Driven 

 En complément des conclusions du 1er Observatoire sur la maturité des entreprises que Datasulting a piloté en 2020 , la crise Covid19 s’est révélée, contre toute attente, l’accélérateur majeur des prises de conscience de l’intérêt stratégique et des apports business de l’usage des données, sacralisées sous le nom de DATA. Ces données de l’entreprise générées par l’ensemble des activités principales (approvisionnements, production – opérations, marketing – ventes, services) et de supports  (infrastructure, RH, R&D, achats) sont un actif majeur à l’heure de la digitalisation et de la montée en puissance de la globalisation du monde des affaires.

Une entreprise Data Driven prend des décisions basées sur l’analyse des données internes et externes qu’elle a préalablement collectées et traitées intelligemment. Son objectif est d’améliorer ses performances à tous les étages de sa chaîne de valeur que ce soit dans les dimensions financières, clients, processus et sociale de l’organisation.

Pour transformer une entreprise en entreprise Data Driven, il est important de construire une démarche par étapes. Datasulting, cabinet de conseil en valorisation des données vous partage quelques informations clés sur son sujet de prédilection : la performance par les données.

 

Que peut-on améliorer et optimiser avec les données de l’entreprise ?

Commençons donc par recenser ce qui peut être amélioré. En principe, les points bloquants irritants qui ralentissent, voire empêchent, le développement du business de l’entreprise sont rapidement identifiables :

  • Perte de CA, baisses de marges
  • Manque de visibilité sur l’ensemble de
    l’activité opérationnelle 
  • Clients volatiles et/ou infidèles
  • Clients non satisfaits voire critiques sur les réseaux
  • Clients toujours plus exigeants en quête de
    reconnaissance et de sur mesure
  • Concurrence féroce sur les prix
  • Concurrence invisible et technologiquement avancée
  • Maintenance des actifs lourde, longue et/ou coûteuse
  • Volume d’incidents encore trop important
  • Employés en perte de motivation et d’engagement
  • Difficultés à planifier ?
  • …Cela fait en tout cas une belle liste bien parlante !

Au regard de ces éléments, il est donc important de clarifier et catégoriser ce qui est stratégiquement vital pour l’entreprise et en quoi c’est si important pour l’avenir. Dès lors, les données peuvent effectivement bénéficier à l’entreprise !

Alors que pouvons-nous tirer de la data pour rendre l’entreprise plus efficace, plus performante ? Il ne s’agit pas de partir bille en tête et de monter une usine à gaz, ou a contrario de répondre à chacun de ces « pain points » par de petits développements spécifiques et isolés, mais plutôt de partir de l’essentiel et se poser les bonnes questions :

  1. Qu’est-ce qui est en jeu pour mon entreprise actuellement ?
  2. Quelles sont les priorités pour les années à venir ?
  3. Quel est l’objectif que nous entendons atteindre si nous décidons de valoriser nos données ?

La data reste un moyen : seuls les Hommes décident et pilotent.

Idéalement une équipe cœur pluridisciplinaire composée des directions de l’entreprise pilote le projet Data pour adresser les besoins métiers et éviter de se perdre dans les méandres d’une organisation bancale vouée à l’échec, par manque de leadership projet ou par excès de complexité. Une entreprise data driven sait, de fait, recentrer son intention stratégique pour mieux jouer avec ses données et atteindre ses objectifs.

Dans la plupart des entreprises dites traditionnelles qui recherchent une amélioration de leurs performances, les usages de données identifiées et pertinentes pour atteindre les objectifs stratégiques sont à construire et nécessitent une réflexion structurée en amont.

Cet usage futur de données est appelé « cas d‘usage », ou « use case » en anglais. Le nombre de cas d’usage varie selon les entreprises et leurs priorités business à venir. Les cas d’usage performants apportent un réel bénéfice financier (ROI) à court (Quick Wins), moyen et long terme et exigent le moins d’effort possible à fournir pour l’entreprise.

L’expertise Data pour approfondir, structurer et consolider la démarche data driven

Les entreprises prêtes à franchir le pas font très fréquemment appel à un conseil expert externe pour les aider à structurer cette démarche data driven aussi appelée démarche de valorisation des données.

La méthodologie spécifique déroulée par le conseil expert auprès de l’équipe pilote permet de mettre à plat l’existant et de visualiser concrètement le champ des possibles (mode 360°) en termes d’usage des données, de technologies et de ressources en réponse aux objectifs stratégiques. Cela pour aboutir à une maîtrise de l’exploitation optimale des data dans un temps court et en toute indépendance mais également pour dresser une feuille de route robuste pour la future stratégie data, sur plusieurs années, qui prévoit l’intégration de l’ensemble des use cases jugés vitaux ou d’importance.

Il est important de considérer que les cas d’usage ou cas d’utilisation des données pour servir les objectifs de l’entreprise requièrent une volonté réelle de baser la stratégie de l’entreprise sur les données qui procurent visibilité, précision et opportunités multiples à court, moyen et long terme. Pour autant, il ne faut pas brûler les étapes pour valoriser cet actif particulier que sont les données dans votre entreprise. Il est préférable de démarrer humblement, soit par un/ des cas d’usage simple(s), pour ensuite itérer, apprendre et voir plus grand.

Voici quelques exemples de cas d’usages performants selon Datasulting à travers le traitement et l’analyse des données en lien direct avec les thématiques business :

(Cette liste est bien sûr non exhaustive. Les cas d’usages peuvent être indépendants et/ ou complémentaires selon les objectifs)

→ Protéger les FINANCES de l’entreprise et de ses parties prenantes

  • Prévenir les risques (impayés, retards, fraudes …)
  • Réduire les coûts de maintenance
  • Faciliter la veille concurrentielle : tarifs / informations stratégiques
  • Optimiser les achats : Acheter au bon fournisseur, le bon volume, au bon moment et au meilleur prix

→ Développer la CLIENTÈLE par un Marketing & des Ventes optimum

→ Optimiser les PROCESSUS INTERNES pour fluidifier l’activité

  • Identifier les postes de dépenses inutiles ou peu rentables
  • Centrer les efforts sur les tâches à forte valeur ajoutée, par exemple en automatisant les saisies : commande, gestion des stocks, facturation, mise en production, livraison, service après-vente
  • Visualiser l’activité en temps réel (adapté au besoin de l’entreprise)
  • Optimiser la gestion des stocks
  • Anticiper les incidents (gérer les délais d’intervention)
  • Prévoir les opérations de maintenance
  • Déclencher les relances et alertes
  • Allonger la durée de vie des produits et des actifs (parc, flotte, …)
  • Optimiser et prédire l’activité quel que soit le secteur d’activité

→ Développer le MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

  • Comprendre, remobiliser et améliorer l’engagement de vos employés
  • Anticiper les besoins en ressources humaines
  • Générer un apprentissage continu

→ Piloter la STRATEGIE grâce à une vision structurée et 360°

 

Vous l’aurez compris à travers ces exemples, cartographier ses cas d’usage pour dresser sa stratégie data rejoint très fortement l’établissement de la stratégie globale d’entreprise, ou, dit autrement, une stratégie d’entreprise ne saurait désormais être construite sans avoir établi et catégorisé ses use cases. C’est la garantie de mettre en place des dispositifs réellement efficients pour atteindre ses objectifs en suivant la route la plus directe !

Pour démarrer cette réflexion sur votre démarche, nous vous invitons à réaliser votre Diagnostic Data.

 


 

Contactez-nous pour aborder ensemble votre Projet Data !

 

Contactez-nous

 

 

background

Retour d’expérience d’un diagnostic data mené avec Globbz

Date de la dernière modification : 17 février 2021

Retour d’expérience d’un diagnostic data mené avec Globbz

La société Globbz, start-up Montpelliéraine, évoluant dans le domaine du sport, a fait appel à Datasulting pour réaliser un diagnostic de son potentiel data. Ayman Tammam, CEO et fondateur de Globbz, partage avec nous son expérience.

 

Un Diagnostic data, pourquoi faire ?

La plateforme développée par GLOBBZ, qui doit être lancée début 2021, permet à tous les sportifs d’agréger l’ensemble de leur univers sportif au sein d’une seule application. L’idée est de retrouver sur une seule interface, tout ce qui est relatif à l’activité sportive de l’utilisateur.

Faire ce diagnostic, c’est pour nous une évidence. Nous ne pouvons pas travailler sur un projet tel que le nôtre sans avoir une bonne maîtrise de nos données. Nous devons pouvoir proposer à chacun une plateforme performante avec des contenus et des recommandations qui l’intéresse dans le domaine du sport. C’est pourquoi nous avons la nécessité d’exploiter au mieux la data dès le lancement de la plateforme.

Nous savions où nous voulions aller, mais nous avions besoin d’accompagnement sur le comment.

Comment s’est déroulé ce diagnostic ?

Nous avons procédé en 4 étapes sous forme d’ateliers. C’est une démarche à la fois très cadrée, les différentes étapes sont clairement établies dès le départ, on sait où on va, mais pour autant c’est une prestation agile, dans le sens où le processus s’adapte complètement à notre problématique et à notre métier.

 

1. État des lieux

Analyse de notre situation actuelle en termes de technologies, compétences et architecture. Identification et formalisation de nos enjeux et problématiques.   

2. Priorisation des besoins métiers
Nous ne pouvons pas mener tous les développements de front, il est important d’identifier tous les cas d’usage de la data et de les prioriser. Concrètement nous dressons une liste exhaustive de l’ensemble de nos attentes en matière d’exploitation des données. Nous avons identifié 3 phases de développement.

3. Définition des moyens
À cette étape, nous avons validé l’architecture cible et sélectionné les technologies les plus adaptées à notre projet. C’est également à cette étape que nous avons estimé les coûts de développement qui seront à engager.

4. Définir une trajectoire 
L’ensemble des informations précédentes sont reprises dans un plan d’action chiffré. Nous avons formulé deux hypothèses de planning pour le déploiement de l’ensemble du projet.

Qu’avez-vous appris de ce diagnostic ?

En seulement 4 semaines de travail avec nos équipes respectives, nous avons réussi à formaliser un plan d’action opérationnel. Nous savons ce que nous avons à développer, quelles sont les technologies les plus adaptées à nos besoins, par où commencer et combien chaque étape de ce projet va nous coûter.

Quelle a été votre relation avec Datasulting ?

À l’issue de ce diagnostic, je mettrais trois aspects fondamentaux en avant :

1/ La compréhension rapide de nos besoins. L’équipe Datasulting a une réelle capacité de compréhension des problématiques dans divers métiers et sait se mettre « dans la peau du client », ce qui est très appréciable.

2/ L’efficacité dans l’exécution. Ils connaissent très bien leur métier et savent aller droit au but. Il n’y a pas de perte de temps. Le fait que Datasulting soit à la fois conseiller et prestataire et le fait d’interagir avec des experts est à mon sens un atout car ils maîtrisent bien la partie technique et les différentes solutions existantes et sont donc capables de porter la vision plus loin que le simple diagnostic.

3/ Leur position de neutralité dans leurs conseils. Datasulting nous a présenté un panel large de solutions sur la data. Ce que nous avons particulièrement apprécié, c’est qu’ils ne nous poussent pas sur une solution plutôt qu’une autre. Ils nous ont présenté les options possibles par rapport à nos besoins et nous laissent ensuite le champ libre pour la décision finale.

 

Recommanderiez-vous cette démarche à d’autres entreprises ? Pourquoi ?

Bien sûr, notamment avec Datasulting qui a une approche professionnelle et une analyse fine des besoins du client. Ce diagnostic nous apporte une vision clarifiée de notre stratégie data. Cela va nous permettre de gagner du temps sur les phases suivantes.

C’est un diagnostic qui est en partie financé par la BPI et nous avons pu profiter de cette aide, ce qui n’est pas négligeable, surtout sur une activité en lancement comme la nôtre.


Réalisez un diagnostic de votre potentiel Data.

Datasulting aide les entreprises à se confronter à leurs enjeux data et à dépasser leurs freins. Notre offre d’accompagnement vous permet d’obtenir rapidement un état des lieux sur l’utilisation de vos données, de répondre à vos questions métier et de révéler tous vos potentiels.

→  Prendre RDV avec un expert

Vous êtes une PME ou une ETI ? La BPI France participe au financement de votre diagnostic à hauteur de 50% de la prestation.

→  Testez-votre éligibilité

 

background