Sécurité des données : Où en sont les entreprises ? Avec Devensys Cybersécurity

Date de la dernière modification : 19 février 2021

Sécurité des données : Où en sont les entreprises ?

Après une première enquête plébiscitée, l’Observatoire de la maturité data des entreprises en Occitanie revient en 2021 avec de grandes ambitions de nouveaux partenaires. Créé par Datasulting, l’Observatoire a pour volonté de répondre à des questions qui n’ont de cesse de se multiplier autour la valorisation des données. Où en sont les entreprises ? Quels sont leurs besoins et leurs freins ?

Mais construire une stratégie data, c’est aussi penser la sécurisation de ses données. Léo Gonzales, PDG et co-fondateur de Devensys Cybersecurity, partage avec nous son expertise du terrain sur cette thématique. 

 

Léo Gonzales

Votre activité

Devensys Cybersecurity est une société spécialisée en cybersécurité. Nous réalisons tests d’intrusion et des audits sur la sécurité des systèmes d’information et nous intervenons sur la mise en place et la maintenance d’infrastructures SI, de technologies cloud et de réseaux d’entreprises. Nous avons également développé un logiciel de sécurisation des domaines de messagerie qui protège contre l’usurpation d’identité (Merox). Enfin, nous sommes centre de formation et de certification en cybersécurité.

Pourquoi vous associer à cet Observatoire ?

Il y a vraiment un sujet autour de la sécurité des données et c’est malheureusement un sujet qui n’est pas traité comme il devrait l’être. Trop d’entreprises, et pas seulement les petites, ne protègent ni leurs données ni leurs infrastructures, ou très mal. Pour une partie de ces entreprises, ce n’est clairement pas une priorité et pour d’autres c’est simplement par manque de connaissance des risques encourus. C’est une question qui n’est pas anticipée, c’est-à-dire que bien souvent il faut attendre que l’entreprise se fasse prendre ou subisse une attaque pour qu’elle commence à s’intéresser au sujet.  

Il faut bien comprendre que la sécurité informatique doit être au même niveau que la sécurité incendie, cela doit être un réflexe systématique. Nous ne pouvons plus être seulement dans la réaction après un piratage. On ne pose pas un extincteur et on ne forme pas les gens une fois que l’incendie est passé.

Il commence à y avoir des obligations en matière de sécurisation des données. Ça va dans le bon sens, mais cela reste insuffisant. Il y a un manque de responsabilisation. Nous intervenons trop souvent auprès d’entreprises qui ne déclarent pas leurs failles de sécurité et leurs fuites de données. Il y a des tas de données personnelles sensibles, médicales ou bancaires, qui circulent sans que personne n’en soit prévenu.

La cybersécurité est perçue aujourd’hui comme une contrainte technique et financière. La crainte aussi pour les entreprises c’est de compliquer l’utilisation de son système. Or aujourd’hui des solutions existent pour simplifier la vie de l’utilisateur tout en améliorant le niveau de sécurité.

 

Votre rôle en tant que partenaire

Nous voulons associer valorisation des données et sécurité. Plus nous parlerons de la cybersécurité, plus nous la banaliserons, plus il deviendra normal de prendre ses sujets en compte de façon systématique dans les projets informatiques. Une voiture ne peut pas être commercialisée sans ceinture de sécurité ou sans airbags, il devrait en être de même pour l’exploitation des données. Aujourd’hui, le raisonnement, c’est plutôt : tant qu’il n’y a pas de fuite, à quoi bon se contraindre à des mesures lourdes et couteuses ?

Nous voulons vraiment sensibiliser les entreprises à ce sujet particulier et aux bonnes pratiques en matière de sécurisation des données. Les résultats de l’enquête vont nous aider à porter ce message auprès de nos clients et nos réseaux professionnels.

 

Qu’apporte cet observatoire aux entreprises de la région ?

Cet Observatoire va permettre aux entreprises qui y participeront de réaliser un auto-diagnostic. En répondant, elles vont peut-être se rendre compte de leur avancée ou retard sur leurs pratiques data. Elles vont prendre conscience de leur maturité sur chacune des thématiques de l’Observatoire.

C’est un Observatoire qui est également soutenu par des acteurs publics de la région Occitanie et qui dresse un bilan local. Répondre au questionnaire, c’est contribuer au développement de politiques publiques adaptées au contexte local.


 

L’Observatoire 2021 arrive bientôt.

En attendant, retrouvez tous les résultats de l’Observatoire 2020.

 

Voir les résultats

 

Vous souhaitez être alerté ?

Inscrivez-vous pour recevoir toutes les news de l’observatoire !

 

 

 

 

background