Retour à la liste
  • BI Agile
  • Culture data
  • Stratégie data

Self-service BI : Exploitation et sécurité des données, deux enjeux majeurs

08 février 2022

self-service BI

Quand les outils BI tendent à migrer vers le self-service BI…

A l’ère du digital, il est indéniable que les données ont acquis une place déterminante dans nos entreprises et l’adoption d’une culture data est devenue un enjeu stratégique pour elles.
Les outils de BI (ou outils décisionnels) sont pourtant très largement déployés dans les entreprises, mais leur utilisation est souvent trop restreinte et leur apport de valeur reste limité. Or en tant que cabinet de conseil en data, nous savons que plus la donnée est utilisée, plus sa valeur grandie.

C’est sur cette base que les outils de BI évoluent vers le Self-service BI, avec comme principal objectif de maximiser la valeur créée à partir des données en :

  • Permettant à tout un chacun de les analyser en totale autonomie et sans contrainte
  • Assurant une cohérence d’ensemble au sein de l’entreprise : centralisation des données, qualité des données, uniformisation des rapports et des analyses…

Le Self-service BI, c’est quoi ?

La démocratisation des solutions d’analyse et de visualisation de données (ou informatique décisionnelle) entraîne chez les entreprises un véritable bouleversement. Les solutions d’aujourd’hui permettent de créer et de partager des tableaux de bord automatisés connectés à plusieurs sources de données permettant de réaliser des analyses croisées. Les collaborateurs sont désormais capables de répondre à leurs cas d’usage métier bien plus facilement qu’auparavant, à moindre coûts et sans dépendre des services informatiques. Cette pratique s’appelle le « Self-service BI« .

Si vous en êtes à la sélection d’un outil de visualisation sans réussir à vous décider, consultez notre comparatif des 4 grands éditeurs du marché 

Quels avantages ?

De nombreux avantages découlent de ce bouleversement :

  • Réduction de certaines tâches chronophages telles que l’extraction de données et leur traitement dans des fichiers Excel ;
  • Autonomie des collaborateurs ;
  • Vision claire de l’activité grâce à des analyses croisant plusieurs sources de données …

Ainsi, les entreprises ont tout intérêt à ouvrir cette mine d’or brut à leurs employés pour bénéficier de ces multiples bienfaits.

Mais attention à la sécurité des données…

Cette ouverture doit être néanmoins maîtrisée à l’échelle de l’entreprise. En effet, certaines données telles que les données des ressources humaines ne peuvent pas être laissées en libre-service pour tous les collaborateurs. Il est par exemple normal de retrouver le nom d’un commercial au sein d’un rapport permettant de visualiser les ventes passées mais son numéro de sécurité social ou encore son salaire n’ont pas de raison d’apparaître et d’être accessibles. L’entreprise doit également veiller à ce que les données sensibles soient protégées et que leur accès soit régi par des règles strictes.

La gouvernance des données, la solution…

Une question contradictoire se pose alors pour les dirigeants : comment ouvrir et libérer l’accès aux données tout en le limitant ?
La gouvernance des données est la réponse à cette question. Cette pratique est l’une des premières étapes à mettre en œuvre avant d’ouvrir les datamart aux métiers. Celle-ci va dans un premier temps permettre de favoriser l’exploitabilité des données grâce à la définition des indicateurs et du niveau de qualité des données attendu et dans un second temps permettre de maîtriser leur localisation et leur protection en définissant qui aura accès à quoi et les responsabilités de chacun.


Protéger les données, c’est également réduire le risque de fuite des données. Le rapport 2021 d’Orange Cyberdéfense révèle une augmentation des cyberattaques en entreprise de 13% en comparaison à l’année précédente soit une moyenne 42 cyberattaques par mois en 2021 contre 37 en 2020. Afin de prévenir ces cyberattaques, plusieurs dispositifs peuvent être mis en place avant d’autoriser l’accès aux données aux collaborateurs tels que l’anonymisation ou la « pseudonymisation » de celles-ci.


self-service BI 2

Si vous souhaitez :

  • Mettre en place des outils de Self-service BI,
  • Acculturer vos collaborateurs à leur utilisation,
  • Les former pour une prise en main optimale,
  • Optimiser l’exploitation de vos données,
  • Tout en assurant leur sécurité,

Nous pouvons vous aider à mettre en place votre stratégie data et développer la culture data de votre entreprise.

Rédigé par

Cabinet de conseil ‘opérationnel’ en valorisation des données, accompagne la performance des entreprises par l’exploitation du potentiel de leurs données depuis 2013.

 

1 Place Pierre Mendès France, 34170 Castelnau-le-Lez