Retour à la liste
  • Culture data
  • Stratégie data

Data et Valorisation des Données au service des Start-Up

05 décembre 2022

Data et Valorisation des Données au service des Start-Up

À l’heure du digital, négliger la data, c’est risquer de perdre en compétitivité. Quel que soit le secteur d’activité, valoriser ses données devrait être le mot d’ordre et mieux, le cœur d’un plan stratégique. Pour des raisons financières évidentes, les start-up sont plus frileuses à investir dans l’analyse de données. Le potentiel de la data n’est pourtant plus à contester. Découvrez ici en quoi cet investissement apparaît comme un moyen d’utiliser vos ressources de manière efficace. Data et valorisation des données au service des start-up, suivez le guide de Datasulting.

Au sommaire :

  1. Pourquoi les start-up ont-elles intérêt à valoriser leurs données ?
  2. Quels sont les impératifs à respecter pour obtenir une data valorisée ?
  3. À quel stade les start-up peuvent-elles intégrer la data à leur activité ?
  4. Data et valorisation des données en start-up 
  5. Quels sont les conseils de Datasulting pour bien utiliser les données en start-up ?

1. Pourquoi les start-up ont-elles intérêt à valoriser leurs données ?

Résultats à l’appui, la valorisation des données est un concept proclamé haut et fort par les experts du domaine depuis quelques années déjà. Mais alors, qu’implique-t-elle concrètement ? Il s’agit tout simplement d’extraire le potentiel des données récoltées par une entreprise dans le but de répondre aux enjeux métiers.

Plus précisément, valoriser ses données permet d’actionner trois leviers de développement majeurs, soit pour optimiser l’activité d’une start-up, soit pour développer un business model émergent.

  1. La performance opérationnelle ou le moyen d’optimiser l’ensemble des processus internes.
  2. La personnalisation de la relation client ou la détection des signaux faibles.
  3. Le développement de nouveaux services ou de nouvelles offres ou le moyen de les adapter grâce à une meilleure connaissance du comportement clients.

À ces leviers s’ajoute également un objectif clé pour toute entreprise : anticiper la concurrence des nouveaux acteurs. En insérant la data au cœur de leur plan stratégique, les starts up peuvent capter en amont les événements clients exogènes, soit ceux qui sont extérieurs à leur relation client.

2. Quels sont les impératifs  à respecter pour obtenir une data valorisée ?

Pour analyser des données efficacement, les start-up doivent répondre à trois exigences.

  1. Identifier leurs sources de données. Sans données, rien ne fonctionne. Il s’agit donc de déterminer les différents outils et technologies disponibles comme étant une source de data.
  2. Améliorer son business model. L’analyse de la data, à elle seule, ne suffit pas à optimiser une activité. En parallèle, il est également nécessaire d’opter pour un business model avec un potentiel de croissance.
  3. Mettre en œuvre les connaissances acquises par la data. En d’autres termes, il s’agit d’identifier si l’analyse des données permet d’influencer positivement l’activité existante et, si oui, de mettre en application ses conclusions.

Quel que soit le stade de développement d’une start-up, ces trois champs d’action sont la clé pour devenir data-driven

3. À quel stade les start-up peuvent-elles intégrer la data à leur activité ?

On peut distinguer trois grandes phases de croissance d’une start-up : la phase de démarrage, celle de l’obtention du premier investissement et la phase de croissance.

3.1. La phase de démarrage

Cette phase est généralement synonyme de ressources insuffisantes pour se lancer dans le projet de valorisation de données. Toutefois, à ce stade clé, l’analyse de la data s’avère précieuse. Elle peut, par exemple, permettre d’identifier précisément les différents segments de clientèle, étape phare qui doit se réaliser dans la phase d’étude de marché. Notre conseil ? Évaluer le rapport coût/avantage d’une stratégie data, car avoir une structure de données, et ce, dès la phase de démarrage d’une start-up peut participer à l’accélération de sa croissance.  

3.2. Les premiers investissements pour la data et la valorisation des données

L’arrivée des premiers investissements est le moment où les start-up disposent généralement du capital suffisant pour mettre en œuvre des modèles d’analyse de données. L’enjeu est de savoir si les données disponibles sont suffisantes. Toutefois, à ce stade, les outils de business intelligence peuvent déjà démontrer leur utilité.

3.3. La phase de croissance

Arrivées à la phase de croissance, les start-up sont en mesure de mettre la data au cœur de leur culture d’entreprise. L’enjeu est ici de bénéficier d’une vue globale sur l’ensemble des processus de gestion et de leur utilité, mais également sur les outils utilisés. L’analyse intelligente des données peut, par exemple, permettre aux start-up d’économiser des ressources, ce qui peut être un élément clé pour une croissance rapide.

4. Data et valorisation des données en start-up

Parce que le terme « start-up » englobe des typologies d’entreprises différentes, il est impossible de généraliser l’utilisation de la data dans ces structures. Chaque problématique est en effet propre à son secteur. Dans certains domaines, la data va être une priorité dès le lancement de l’activité et à contrario le besoin sera moins 

important en début d’activité dans d’autres secteurs.

En d’autres termes, le rapport de la start-up aux données va dépendre de son marché et la priorité de la data, quant à elle, variera selon :

D’autre part, la maturité de la start-up est également une autre façon de déterminer comment celle-ci va traiter ses données. Selon cette maturité, il est possible d’évaluer le besoin en data, mais surtout l’ampleur de l’investissement dédié à la data. Par exemple, un site e-commerce en phase de démarrage va, pour se lancer, investir en priorité dans le marketing digital. Son besoin en data est alors considéré comme « moyen ». 

Gérer d’importants volumes de données peut paraître comme une tâche insurmontable et notamment pour les start-up. La valorisation de la data n’est pas réservée aux grandes entreprises. L’enjeu est, en effet, que chaque typologie d’entreprise opte pour une stratégie adaptée à son activité et à ses besoins. Alors, considérer la data et la valorisation des données comme étant au service des start-up n’est pas un euphémisme, mais bel et bien une étape clé vers une croissance forte et rapide. Pour bien démarrer votre transformation, Datasulting vous explique ici comment construire votre culture data-driven en cinq points.

Cabinet de conseil spécialisé dans l’analyse, l’exploitation et la valorisation des données depuis 10 ans.

Nous sommes implantés à Montpellier et Paris et intervenons sur toute la France.

Siège social : 1 Place Pierre Mendès France, 34170 Castelnau-le-Lez