Retour à la liste
  • Culture data
  • Stratégie data

Comment embarquer tout le monde dans un projet Big Data ?

28 décembre 2022

Transformer votre entreprise par la data ne peut se faire qu’avec l’implication de toutes vos équipes. Pour qu’elle puisse atteindre son plein potentiel, la data doit être comprise et utilisée par tous et pour tous. La connaissance est en effet un socle fondamental de tout projet Data. 

Selon l’Observatoire de la Maturité Data des Entreprises (OMDE), bien que 39 % des entreprises présentent la data comme un sujet stratégique, 62 % des décideurs possèdent un faible niveau de connaissance des sujets data et 69 % des collaborateurs ont, quant à eux, un faible niveau de sensibilisation à la data. Il est alors devenu primordial d’apporter aux entreprises toutes les connaissances nécessaires en vue de faire grandir leur maturité data. Datasulting vous propose ici un tour d’horizon sur l’importance d’impliquer tout le monde dans votre projet Big Data.

Au sommaire :

  1. C’est quoi la culture data ?
  2. À quoi sert la culture data ?
  3. Comment construit-on une stratégie d’acculturation ?
  4. Comment simplifier le partage de la data ?
  5. Quels sont les sujets data qui doivent faire l’objet de formations en interne ?
  6. Comment Datasulting vous aide à insuffler la culture data au sein de votre entreprise ?

C’est quoi la culture data ?

La culture data  est un processus de pratiques sociales qui implique d’intégrer la data au cœur de la structure organisationnelle d’une entreprise. C’est elle qui permet l’assimilation par tous de l’importance des données et de ses enjeux.

Comprendre les enjeux de la data gouvernance

La gouvernance de données va également être un soutien à la mise en place de la culture data. Elle représente l’ensemble des processus qui permettent de collecter, d’organiser et d’analyser la donnée à travers un langage commun à l’ensemble de l’entreprise. L’objectif, à travers la gouvernance, est que tous les acteurs de l’entreprise comprennent, sachent contextualiser et aient confiance en la donnée avec laquelle ils travaillent pour prendre de meilleures décisions.

Passer de la théorie à la pratique

La data ne se limite pas à la maîtrise des technologies. La donnée concerne tous les collaborateurs et il est important de développer une culture data qui répond aux besoins de tous les métiers. 

En effet, vos commerciaux comprendront mieux la nécessité de qualifier leurs rendez-vous clients si cette étape leur permet par la suite de faire des ventes additionnelles ou de mieux déterminer le potentiel client. En d’autres termes, la mise en pratique implique de comprendre les enjeux opérationnels présents à tous les niveaux de l’entreprise. 

Pour ce faire, rien de mieux que d’organiser la remontée des besoins métiers en matière de données ainsi que des points de blocage que rencontrent les différents services. Finalement, diffuser la culture data revient à démontrer dans des cas d’usages en quoi la donnée est source de transformation.

À quoi sert la culture data ?

Vos collaborateurs jouent un rôle clé dans votre démarche data et votre transition data et les embarquer dans ce projet est une manière d’introduire les données à chaque niveau de l’entreprise. 

À créer un socle de travail commun

L’enjeu est clair, pour transformer une entreprise par la data, la démarche doit être pilotée par les métiers et les opérations. C’est là que réside la principale différence entre la transformation digitale et la transition data. La première se focalise uniquement sur certains services et est prise en charge par certaines équipes. La deuxième, en revanche, touche tous les départements et toutes les activités.

La sensibilisation aux données passe ainsi par un discours clair et précis de votre entreprise permettant de fixer ses enjeux de manière globale d’abord, puis ceux afférant aux différents services. Ce qui est clair, c’est que la culture d’entreprise ainsi que les savoir-faire en matière de data se propagent bien plus facilement à l’aide de cas d’usages. Plus il y a de projets dans l’entreprise et plus les collaborateurs auront l’occasion d’en comprendre l’intérêt collectif et individuel.

À répondre aux problématiques de chacun

Adopter la data, c’est donc avant tout comprendre en quoi elle répond aux enjeux métiers de chacun de vos collaborateurs. Elle soulève différentes questions.

Au niveau des opérations : 

  • En quoi la donnée pourrait-elle améliorer votre quotidien ?
  • Est-ce que votre outil de gestion est adapté ? Qu’est-ce qu’on pourrait améliorer ?

Au niveau middle management : 

  • Les données sont-elles fiables ?
  •  Peut-on réduire des tâches chronophages à votre niveau ?
  • Comment améliorer le pilotage de l’équipe ?

Au niveau stratégique : 

  • La donnée vous a-t-elle permis de prendre une décision éclairée ? 
  • De quoi avez-vous manqué ?

L’objectif est donc de répondre aux problématiques récurrentes par l’introduction de la data. C’est bien parce qu’elle s’adapte à vos enjeux métiers qu’elle devient un réel atout de performance et non une énième transformation à laquelle les collaborateurs de l’entreprise devront s’adapter.

Comment construit-on une stratégie d’acculturation ?

À ce stade, vous l’avez certainement compris, l’acculturation data est le fondement d’une gouvernance réussie.

Les grandes étapes de l’acculturation data

Chez Datasulting, nous construisons ce projet en 3 étapes : 

  1. Le diagnostic qui permet de faire le point sur vos objectifs, d’écouter, de comprendre les points remontés par vos collaborateurs et d’identifier les piliers de votre culture data.
  2. Le design qui permet de construire un programme personnalisé et donc adapté à vos besoins et à la maturité de vos équipes et de votre entreprise.
  3. La trajectoire qui sert à prioriser, à organiser votre plan d’action et à construire une roadmap qui accompagnera vos collaborateurs vers une meilleure maîtrise et exploitation de la data.

L’acculturation est finalement un projet à part entière, mais qui n’a pas forcément de fin. Elle évolue en effet à mesure que l’entreprise se transforme avec la data.

Les populations à cibler lors d’un projet d’acculturation data

La première cible est en toute logique la direction de l’entreprise. Étant porteuse du projet, elle va permettre que celui-ci ait plus d’impact et davantage de considération. La seconde cible correspond à tous les acteurs directement concernés par l’utilisation de la data et volontaires pour s’investir dans la démarche. Cette cible va agir comme des leaders d’opinion. Ils doivent avoir une bonne influence dans l’entreprise et être vu comme des personnes de confiance.

Vous l’aurez compris, chaque collaborateur est concerné, de près ou de loin, par la data. Une fois ces populations identifiées, l’idée est de favoriser les échanges et de croiser la vision qu’ont les fonctions techniques, opérationnelles et fonctionnelles sur les données. Il est important de se rappeler qu’un projet d’acculturation data s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue.

Quels sont les défis liés à la transformation de l’entreprise par la data ?

Malgré le déploiement des techniques et des méthodes data, le sujet de la data en entreprise est toujours aussi brûlant et, à première vue, complexe. Complexe, car bien souvent les entreprises ne prennent pas en compte un élément clé de leur transformation : l’humain. 

La data ne change pas intrinsèquement le monde de l’entreprise

Bien que la data soit considérée comme étant une source de transformation profonde, en réalité les fondamentaux ne changent pas. L’objectif de l’entreprise et de ses salariés reste toujours de fournir le service ou le produit que le client choisira. Ce qui a évolué, en revanche, c’est la vitesse d’évolution des informations, des concurrents et du monde de manière plus générale.

La data est une réponse directe aux défis des entreprises

La data va précisément contribuer à l’adaptation des entreprises à ces évolutions et donc à faire en sorte qu’elles deviennent plus agiles et plus innovantes. Le but ? Maintenir des propositions de valeurs attractives et compétitives tout en étant plus réactif aux évolutions et tendances du marché . Le pilotage par la donnée devient alors un outil puissant pour gagner en visibilité et en temps en vue de mieux évaluer, décider et exécuter.

Finalement, la data est la réponse aux défis des entreprises et des collaborateurs qui doivent en contrepartie accepter les normes nécessaires à la réalisation d’analyses pertinentes. La formation devient alors incontournable.

Quels sont les sujets data qui doivent faire l’objet de formations en interne ?

Chez Datasulting, nous préconisons un programme de formation qui couvre l’intégralité du cycle de vie de la data. Ces contenus doivent de la même manière s’adapter à tous les profils métiers.

  • La collecte des données : les bonnes pratiques à avoir pour une data de qualité.
  • Le stockage : comprendre, construire son architecture décisionnelle, gérer la partie RGPD et la sécurisation des données.
  • Le traitement : le catalogue des données, l’évolution de la data dans le temps et le machine learning.
  • L’analyse et la diffusion de la donnée : du data mining, aux pratiques de sécurité en matière de data, en passant par l’organisation des rôles et des responsabilités liés à la gouvernance des données.

Datasulting vous accompagne tout au long de ce processus et met à votre disposition son expertise.

Comment Datasulting vous aide à insuffler la culture data au sein de votre entreprise ?

Comme nous l’avons vu précédemment, la façon d’aborder le sujet chez Datasulting repose sur 2 piliers : 

  1. Construire une stratégie d’acculturation.
  2. Proposer des formations sur tout le cycle de vie de la donnée.

Insuffler la culture data au sein de l’entreprise est le fondement d’une gouvernance réussie. Datasulting vous accompagne dans vos projets et vous recommande de débuter par un Diagnostic Data. Testez vite votre éligibilité au financement bpifrance.

Cabinet de conseil spécialisé dans l’analyse, l’exploitation et la valorisation des données depuis 10 ans.

Nous sommes implantés à Montpellier et Paris et intervenons sur toute la France.

Siège social : 1 Place Pierre Mendès France, 34170 Castelnau-le-Lez