Retour à la liste
  • Culture data
  • Stratégie data

Créer et maintenir une culture des données  en 5 étapes

17 octobre 2022

culture-des-donnees

Noyau des décisions stratégiques, la data se situe désormais à tous les niveaux d’une entreprise. Innovation, avantage concurrentiel, les raisons d’en faire un actif décisionnaire sont nombreuses. Si la technologie et l’expertise se développent, la culture data, elle, est plus complexe à mettre en œuvre. 

Ce frein culturel, légitime, nécessite une évolution des mentalités autour des données. Pour vous y aider, Datasulting vous partage les 5 étapes pour une culture des données au sein de votre organisation :

Au sommaire :

  1. Être en accord avec les objectifs de l’entreprise
  2. Recruter des experts data-driven
  3. Casser les silos de données
  4. Valoriser les métadonnées
  5. Se conformer aux réglementations sur les données

1. Être en accord avec les objectifs de l’entreprise

Il existe plusieurs éléments pour créer une culture des données : 

  • Une bonne communication autour de l’objectif principal de l’entreprise,
  • La confiance dans la qualité des données,
  • L’accord commun sur les objectifs commerciaux.

Plus précisément, favoriser un changement stratégique et culturel implique pour l’entreprise de savoir parfaitement communiquer sur l’objectif fondamental de la data : prendre de meilleures décisions

De plus, la méfiance des collaborateurs est à ce jour le principal frein au déploiement de la culture data. Instaurer une confiance dans la qualité des données implique que l’ensemble des acteurs soient en accord sur les objectifs stratégiques de l’entreprise et donc sur les métriques sélectionnées.

Pour ce faire, plusieurs questions peuvent être posées :

  • Comment devancer nos concurrents tout en maintenant une avance ?
  • Quelles sont les données dont nous avons besoin pour lancer une nouvelle offre ou un nouveau service ?
  • Comment ce produit se comporte-t-il sur le marché ?

Grâce à ces questions, votre processus décisionnel commencera petit à petit à intégrer la culture des données.

2. Recruter des experts data-driven pour créer une culture des données

Impossible de passer à côté de cette étape. Créer un pôle data permet de soutenir les changements organisationnels. Grâce à eux, tous les employés bénéficient d’une aide précieuse dans leurs initiatives data. Parmi ces experts, on compte :

  • Les Data Stewards ou les organisateurs des données dont le rôle est de garantir la qualité de la data et de l’adapter à l’entreprise, notamment en y ajoutant des informations qui leur apportent une réelle valeur ajoutée.
  • Les Chief Data Officers (CDO) dont l’objectif est la création d’un environnement data sécurisé et accessible à l’ensemble des responsables de l’entreprise.

Les experts data-driven sont non seulement une aide à la compréhension de la data, mais également dans la stratégie de production et l’exploitation des données.

3. Casser les silos de données

Un silo de données désigne un ensemble d’informations stockées par et pour un groupe de collaborateurs. Son accès est, par défaut, limité, voire inexistant, pour le reste de l’entreprise. Ce système est antinomique à la culture data qui prône le déploiement des données. Casser ce cloisonnement est donc crucial, car on lui reconnaît en effet plusieurs freins :

  • Une incohérence des données,
  • Un manque de visibilité globale pour les dirigeants.

Devenir data-driven implique donc de bénéficier d’une vue à 360 degrés. En ce sens, les silos de données ne permettent pas de bénéficier de tout le potentiel de la transformation digitale.

4. Valoriser les métadonnées

La collecte de données n’est qu’une première étape dans un système data-driven. Pour que la data se transforme en information fiable, les experts data doivent également valoriser les métadonnées associées (l’origine, le format, le type des données, etc.). En d’autres termes, elle doit être nommée, étiquetée, stockée et archivée dans une taxonomie cohérente avec le fonctionnement de l’entreprise. Les métadonnées participent à une meilleure accessibilité et compréhension de la data par les équipes.

5. Se conformer aux réglementations sur les données

Le règlement général de protection des données (RGPD) entré en application le 25 mai 2018 est indissociable à l’intronisation de la data au cœur de l’entreprise. Il est non seulement obligatoire, mais fait également partie des bases solides permettant de garantir la bonne gestion de la data. Il entre dans le cadre de la gouvernance des données qui comprend tout un ensemble de politiques, de pratiques et de normes autour de la data.
Ces 5 étapes pour une culture des données en entreprise sont tout autant de clés pour réussir votre acculturation data. Celle-ci est le fondement d’une gouvernance réussie et pour vous y aider, Datasulting vous recommande de débuter votre projet par un Diagnostic Data. Testez ici votre éligibilité.

Cabinet de conseil spécialisé dans l’analyse, l’exploitation et la valorisation des données depuis près de 10 ans.

1 Place Pierre Mendès France, 34170 Castelnau-le-Lez