Retour à la liste
  • Culture data
  • Stratégie data

Comment la Data influencera-t-elle vos process dans 10 ans ?

17 janvier 2023

Data dans 10 ans

La data prend une part de plus en plus importante dans les entreprises aujourd’hui, c’est un fait. Une décennie après ses débuts, elle a complètement transformé notre manière de travailler et de prendre des décisions. Quel état des lieux peut-on faire aujourd’hui ? Que pouvons-nous attendre de son influence dans les 10 prochaines années ? Datasulting décrypte pour vous cette évolution.

Dix après, où en est la data aujourd’hui ?

Au début, on envisageait la data uniquement sous le prisme technologique et technique. C’est-à-dire, comment traiter un grand nombre de données hétérogènes afin d’en tirer de la valeur ? Aujourd’hui, il est clair que les barrières technologiques s’affranchissent bien que la pérennité des outils et le choix des architectures restent une condition sine qua non au bon traitement de la donnée. 

La data s’intègre de plus en plus dans la stratégie de tous les types d’entreprises, et ce, quels que soient leurs secteurs d’activité. Niveau métier, l’objectif est désormais de rendre la data accessible à tous. En effet, elle n’est plus uniquement l’affaire des experts techniques, mais également celle des responsables des directions métier, marketing, financière et générale. On peut dire que le Big Data entre dans l’âge de raison et que son arrivée à maturité entraîne les entreprises dans une nouvelle ère.

Quelles sont les principales évolutions du secteur ?

On peut constater que le Big Data converge vers ce qu’on appelle des technologies de rupture telles que : 

  • Le machine learning
  • L’IA qui permet d’imiter les capacités cognitives de l’homme par une machine, 
  • L’IOT ou l’Internet of Things qui désigne le système d’interconnexion entre internet et des objets, 
  • Le streaming qui permet la lecture continue de flux audio ou vidéo, 
  • L’edge computing qui permet de traiter des données directement par le périphérique qui les produit sans avoir besoin de passer par les data centers,
  • Ou le cloud computing qui consiste à fournir des services informatiques à distance en les hébergeant dans un centre de données externe. 

Même si des efforts sont encore à faire, les entreprises ont définitivement progressé dans la valorisation de la data. Leur expertise technique est en constante croissance.

En revanche, on sait aujourd’hui qu’à elle seule cette expertise technique ne suffit pas. Se lancer dans un projet Big Data implique également une profonde réorganisation. C’est donc sur ce point que s’ouvre la réflexion autour des questions organisationnelles et humaines.

Quel est le défi de la data aujourd’hui ? 

Précédemment, le défi des entreprises était d’appréhender et de créer de la valeur autour de la data. Les enjeux actuels recentrent désormais les décideurs sur des défis organisationnels. Le nouvel enjeu concerne donc l’humain et plus précisément l’acculturation

La raison ? Il semble que le facteur humain soit aujourd’hui le principal frein à la mise en place et à la réussite des projets Big Data. Des difficultés de collaboration entre les experts techniques et les profils métiers subsistent. On sait désormais que la transformation digitale passe avant tout par les personnes, les process et la culture data.

Alors, comment diffuser efficacement une culture axée sur les données ?

La data se doit d’être transversale au sein des entreprises et c’est d’ailleurs là le rôle du Chief Data Officer. C’est lui qui se doit de fédérer les différentes directions, de créer les synergies et de multiplier les interactions entre les différents acteurs d’une organisation. 

Les différentes enquêtes de l’Observatoire de la maturité data des entreprises (OMDE), dont le but est de comprendre les enjeux, les thèmes et les problématiques liés à la data en entreprise, ont démontré que tout le monde ne se sent pas concerné par le sujet. Seulement 39% des entreprises présentent la data comme un sujet stratégique en 2022. Or, les organisations ont tout intérêt à transformer leurs modes de travail et la perception de leurs collaborateurs vis-à-vis de la data. 

Il est clair qu’à ce niveau-là certains freins sont toujours tenaces. D’ailleurs, plusieurs actions, comme la formation ou l’accompagnement, peuvent être mises en œuvre pour les dépasser. L’objectif est que chacun devienne acteur de la data.

Comprendre les intérêts de la valorisation de la donnée est crucial et il y a encore beaucoup à faire à ce sujet au sein des PME. Selon les résultats de l’enquête 2022 de l’OMDE, 62 % des décideurs ont un niveau faible de connaissance des sujets data. La culture data reste donc encore fragile et il y a encore une grande marge de progression.

Mais alors, quel avenir pour l’analyse des données dans la prochaine décennie ?

La jeune génération est de plus en plus initiée au jargon analytique. On peut alors facilement imaginer que l’analyse des données puisse à l’avenir devenir le langage clé des affaires. De la même manière, l’émergence de l’intelligence artificielle va permettre au Big Data d’évoluer encore plus rapidement. 

Avec l’aide de l’IA et du machine learning (ML), on peut s’attendre à la démocratisation de l’analyse prédictive et prescriptive. C’est aussi ce qu’on appelle l’ère de l’apprentissage automatique dans laquelle les entreprises utilisent réellement les données qu’elles collectent en temps réel.

De plus, à ce jour, l’IA et le ML complémentent parfaitement l’expertise humaine. C’est bien la data qui alimente les modèles d’apprentissage automatique, mais ce sont encore les humains qui guident la sélection des données et leur mise en application. L’avenir nous dira si l’IA réussira à prendre le pas sur l’expertise humaine. Dans le secteur, en tout cas, le débat est toujours en cours.

La sécurité, l’éthique, l’authenticité, toutes ces craintes autour du Big Data ne sont-elles pas les défis à relever pour les prochaines décennies ?

Des craintes en matière de sécurité sont en effet exprimées par de nombreuses entreprises. Selon l’OMDE, en 2022, 31% des entreprises n’ont entamé aucune démarche en matière de cybersécurité et 22% seulement disent avoir totalement sécurisé leurs systèmes.  Il est clair que la cybersécurité n’est pas une réelle priorité aujourd’hui, et ce, malgré l’augmentation des attaques et des failles de sécurité. 

La notion d’éthique est quant à elle un véritable sujet en devenir. Plus précisément, il s’agit de la position éthique des dirigeants qui va devenir de plus en plus un enjeu en termes d’image, de pratique et de business. De la même manière, la sobriété numérique soulève de nouvelles questions sur la façon dont nous produisons et consommons la data. Ici, la mise en place de charte éthique ou de label de confiance sur l’usage des données est un sujet qui tend de plus en plus à être mis en lumière.

Quel sera le rôle de la science des données dans les défis à venir ?  

Nous utilisons de mieux en mieux les nouvelles technologies et il devient évident que cette expertise doit être utilisée pour que l’on puisse progresser en tant que société. Il est donc tout à fait plausible d’assister à l’utilisation croissante de l’analyse des données en vue de résoudre des problématiques liées au climat ou à la recherche médicale par exemple. De la même manière, les données issues des objets connectés deviendront une véritable mine d’or pour comprendre le monde qui nous entoure.

L’avenir est dans la data. La marche est engagée et l’enjeu pour les entreprises est de s’adapter toujours plus aux évolutions technologiques. Si lors de la dernière décennie, il était question d’apprivoiser les données, il est désormais urgent de voir la data comme étant un élément transformant qui implique un ensemble de réflexions tant sur l’organisation que sur la manière dont il faut opérer une fois cette data à disposition. 

Les années à venir vont accentuer encore plus cette tendance. Les PME ont donc tout intérêt à prendre le train en marche. En effet, seuls 42 % des entreprises ont mis en place des actions concrètes pour tirer profit de leurs données en 2022. Et si vous aussi, vous passiez à l’étape supérieure en demandant un diagnostic data ? Cliquez ici et recevez-le en moins d’un mois.

Cabinet de conseil spécialisé dans l’analyse, l’exploitation et la valorisation des données depuis 10 ans.

Nous sommes implantés à Montpellier et Paris et intervenons sur toute la France.

Siège social : 1 Place Pierre Mendès France, 34170 Castelnau-le-Lez